Quand la passion du jeu oppose casino et joueur

Ce fut une histoire que le public, amateur de jeux d’argent et surtout de baccarat n’oublieront pas aussi facilement. Il s’agit de l’affaire « Queen of Sorts » et William Hill Casino dans laquelle les deux entités se retrouvent opposées.

Un jour de décembre 2011

Ce sera ce jour-la que l’histoire a commencé pour un trio de ressortissants asiatiques, amateurs des jeux d’argent, notamment du baccarat. Le groupe se compose de Long Mei Fang, Zong Yang Li et de Cheung Yin Sun. Ils pénètrent dans le Foxwoods Casino Resorts avec une bankroll de 1.600.000 dollars qu’ils font enregistrer immédiatement à l’entrée de la salle. Leur but est de jouer au baccarat pour espérer gagner plus.

Capture d’écran 2015-07-21 à 07.18.54

Et c’est ce qui s’est passé puisque le trio arrive, enfin de soirée à remporter un bénéfice de 1.100.000 dollars et arrivent à se faire rembourser par la même occasion leur bankroll. En tout, ils doivent donc encaisser la somme de 2.600.000 dollars à la caisse, mais se font interpelés par les autorités de l’établissement.

Plusieurs interrogatoires s’en suivent pour un motif de tricherie, l’utilisation de la stratégie « edge sorting » qui est interdite dans certains casinos. Les trois jeunes gens concèdent leur faute mais la couvrent en portant plainte contre le casino.

D’après eux, l’utilisation de cette stratégie est tout à fait légitime et légale. Ils demandent ainsi à la justice, d’obliger Foxwood Casino à leur verser la somme de 3.000.000 dollars pour compenser leur bankroll et leurs gains, qu’ils n’ont pas pu toucher, et de leur verser à chacun, une indemnité de 300.000 dollars.

Un verdict inattendu pour le trio de joueurs

Si les trois joueurs s’attendaient à une belle fin pour leurs personnes, la réalité a été toute autre. Effectivement, après trois ans de silence, un verdict a finalement été prononcé par la juge Janet C. Hall en ce qui concerne leur affaire contre Foxwood Casino.

Capture d’écran 2015-07-21 à 07.19.35

Le contenu du verdict parlera en faveur de l’établissement de jeu puisque, selon le juge, Foxwood Casino aurait une immunité souveraine pour être issu d’une tribu indienne, les propriétaires du Mashantucket Pequots.

De plus, ces derniers ont confié avoir eu connaissance de la réputation du trio de joueurs dans plusieurs casinos dont ceux de Las Vegas et d’Atlantic City. Ils auraient pour habitude de réaliser le même coup.

Quoi qu’il en soit, le verdict peut être sujet à certaines critiques selon que l’on prenne la position de l’un comme de l’autre parti.